Être freelance, c’est avoir des astuces pour trouver des clients, quelle va être ta prochaine mission comment avoir de nouveaux clients et comment étendre ton réseau car il en va de la pérennité de ton activité. Savoir te présenter, disposer de recommandations de collaborateurs et d’avis clients contrôlés, et bien choisir ta plateforme : les trois conseils pour faire décoller ton profil !

Travailler ta présentation

Élaborer ton elevator pitch

L’elevator pitch, c’est une présentation courte (le temps d’un trajet en ascenseur, d’où le nom !) et efficace de toi-même d’un point de vue professionnel. Il s’agit de transmettre, de manière percutante, l’essentiel de qui tu es et de ce que tu proposes en tant que freelance. Pour capter l’attention, ton pitch doit traduire ton enthousiasme, comprendre des faits concrets et un langage clair. En bref, tu dois susciter l’intérêt en une ou deux minutes chrono !

Un pitch se travaille, se répète et s’adapte en fonction des retours qu’il suscite ou non. Même si on ne l’utilise pas tous les jours dans la vie de freelance, c’est bien d’avoir son pitch en tête au cas où une rencontre opportune se produit !

Créer ton personal branding

Souvent, heureusement, on dispose d’un peu plus de temps pour se présenter auprès d’un interlocuteur. Dans ces cas là, on peut se raconter davantage et parler de son parcours de freelance et de ses expériences tout en distillant un peu de vie privée et de personnalité. L’idée, c’est de marquer les esprits à travers une ou deux anecdotes, d’injecter de l’humain pour qu’on se rappelle de toi. Si quelqu’un te lit son cv, tu risques d’oublier une grande partie de son parcours mais s’il te le raconte entrecoupé d’une ou deux expériences personnelles marquantes, tu t’en souviendras davantage ! Bien sûr, on ne rentre pas dans les détails et on ne raconte rien de trop intime mais évoquer un voyage, une expérience de bénévolat, un projet, un film ou un livre mémorable, ça donne corps au récit du freelance et ça imprègne la mémoire.

Définir des prix justes

Quand on se penche sur sa présentation, la question des tarifs arrive, en général, assez rapidement, et c’est, souvent, un point épineux pour les freelances. 

Les débutants ont parfois tendance à proposer des prix en-dessous du marché, c’est une stratégie un peu hasardeuse. Si dans les faits, tout le monde est tenté de vouloir le meilleur prix, on remarque aussi qu’un prix trop bas fait douter le prospect. En effet, il peut se demander pourquoi une telle différence de prix et penser que le freelance manque d’expérience ou de compétence, et de ce fait, s’en détourner. 

Le travail d’un freelance doit s’apprécier à sa juste valeur et ne doit pas être dévalorisé par un tarif attractif. En revanche, il est pertinent de savoir adapter ses prix : être capable, par exemple de moduler son tarif pour une contribution régulière ou encore remanier un package, bref avoir un petit filet de flexibilité peut, parfois, permettre de décrocher des contrats. 

Miser sur tes recommandations

Recueillir des avis clients

Quand un prospect a besoin d’un freelance, son premier réflexe, c’est de lancer une requête sur un moteur de recherche et une fois qu’il a identifié une personne qui pourrait lui convenir, son second automatisme va être de vérifier ses avis clients. 

En effet, les feedbacks de tes clients représentent une mine d’informations, ils expriment la satisfaction de ce qui a été apprécié dans ton travail. Clairement lorsque l’on reçoit des avis clients positifs, il faut les mettre en avant car c’est bien plus persuasif que n’importe quelle publicité. Il est possible de donner encore plus de poids à tes retours clients en optant pour une plateforme de gestion des avis clients qui les collecte, les modère et les publie. En effet, afficher des opinions clients contrôlées donne beaucoup de valeur à ton profil, cela te rend attractif et incite le prospect à te contacter. 

Demander des retours à tes collègues

Là aussi, bénéficier de recommandations de la part des personnes avec lesquelles on a travaillé est un vrai plus. Ce n’est pas toi qui affirmes savoir faire ceci ou cela, ce sont des tierces personnes qui valident, en public, sur Linkedin, tes compétences. Cela contribue également à crédibiliser ton profil, surtout si les recommandations émanent de personnes variées. Ce n’est pas la peine d’accumuler des dizaines de retours mais c’est pertinent de demander des recommandations à des personnes avec lesquelles tu as eu un lien hiérarchique différent. Un ou deux anciens collègues de même niveau que toi mais aussi des personnes qui t’ont managé, des prestataires de service avec qui tu as collaboré, des salariés que tu as encadré, etc 

Être recommandé par ton club d’affaires

Il existe un autre type de recommandation, bien utile, surtout lorsque l’on débute en tant que freelance et qu’on n’a pas un réseau très étendu : celle d’un club d’affaires. Certaines personnes croient parfois que ces associations sont réservées à des dirigeants de société mais ce n’est pas du tout le cas et il existe des réseaux d’affaires pour freelances et auto-entrepreneurs. Les membres se rencontrent à intervalles réguliers, surtout le matin de bonne heure, autour de workshops, petits-déjeuners et autres réunions visant à favoriser la croissance des uns et des autres. Ils s’engagent mutuellement à se recommander et se faire connaître autour d’eux.

Bien choisir ta plateforme

Vérifier la notoriété

Il existe, désormais, pléthore de plateformes destinées à faciliter les échanges entre les freelances et les commanditaires de mission. S’inscrire partout est une fausse bonne idée, si on souhaite optimiser son profil, cela prend beaucoup de temps or certaines plateformes très confidentielles ne sont peut être pas adaptées à ton cas. En effet, la réputation et la popularité de la plateforme sont à prendre en compte. Il n’y a pas d’intérêt à s’inscrire sur une plateforme inconnue ni sur une plateforme de freelances qui n’a pas bonne presse. Mieux vaut privilégier une plateforme qui possède un beau portefeuille de clients qui ont une belle assise, l’idée, c’est quand même que tu décroches des missions intéressantes !

Généraliste ou spécialiste

À toi de voir si tu préfères te tourner vers une plateforme généraliste qui regroupe plusieurs secteurs et métiers ou vers une plateforme spécialisée qui ne concentre des offres que pour un domaine en particulier (l’IT par exemple). Les plateformes généralistes ont souvent une audience plus étendue et les projets y sont variés mais la concurrence y est rude. Une plateforme spécialisée t’offre l’opportunité de te faire remarquer par des experts de ton secteur et d’accéder à des offres plus pointues mais forcément les projets y sont peut-être un peu moins variés.

Examiner les conditions

Évidemment un autre aspect essentiel, c’est de se renseigner sur le fonctionnement de la plateforme. S’il y a des coûts d’inscription ou que le plateforme prélève des frais de commissions élevés, cela donne à réfléchir ! Il est plus intéressant pour un freelance de se tourner vers un dispositif 100% gratuit pour lui. 

Dans le même ordre d’idée, il est indispensable que le paiement de la mission soit sécurisé et garanti rapidement, c’est un gage de sérieux de la part de la plateforme. Il ne s’agirait pas que tu ne sois pas payé ou alors six mois après !